Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 18:46

Franck Mortier, bonjour.

 

Vous êtes le réalisateur du film, « 15 piges », documentaire ou film ethnologique sur le quartier Boutonnet. Courant 2010, vous quittez la civilisation au niveau des Beaux-Arts, vous remontez les rives du Verdanson en pirogue et atteigniez le bas Boutonnet en septembre. Que se passe t’il alors ?   franck.jpg

-       Eh bien tout d’abord je tiens à préciser que l’accueil fût étonnamment simple ! Nous nous sommes sentis respectivement (je me souviens d’une odeur de fauve, sans doute liée aux fortes chaleurs) puis nous nous sommes échangés des présents de bienvenus acquis lors d’un proche vide grenier. Mais je n’ai pas parlé du film, mieux valait une approche méfiante en douceur !

 

 

Quel fût l’accueil des populations locales à votre projet de réaliser ce film ?

-       Ils m’ont d’abord fait des signes locaux de réticence, moues et grimaces très caractéristiques des peuples du sud… mais j’ai compris plus tard qu’elles étaient dues à une forte déshydratation.

  

Vous décidez de centrer votre film sur cette cérémonie « la fête » qui se déroule tous les 5 ans, pourquoi ce choix ?

-       A mon idée, la fête permet, comme dans tous les villages que j’ai pu traverser, de mieux connaître les rituels et les coutumes des populations locales.

 

D’après vous, restez-vous un observateur impartial, « apprendre à voir sans être vu » ou êtes-vous happé par ces rites initiatiques, ses agapes et son banquet rituel ?

-       Je me croyais suffisamment préparé contre toute influence barbare, mais je me suis laissé entrainer à trinquer et me vêtir en costume transformiste Bout’Entrain lors d’agapes rituelles dans le but de me fondre parmi eux… fondu, je l’étais, je me suis bien amusé pour vous dire la vérité !

 

 

Affiche-15piges  Vous étudiez le Bout’ Entrain, a-t’ on affaire à    des primitifs ou des décadents ?

-       Primaire est le bon terme ! Dans le sens noble bien sûr ! Ils ont su garder une âme d’enfants terribles et se réunissent pour la cultiver. S’il n’était pas aussi périlleux de jouer aux billes sur les trottoirs de Boutonnet, je pense que nous assisterions à des jeux endiablés. Les travaux du quartier sont prévus ! à suivre… !

 

Au-delà de l’authenticité totale de vos images, avez-vous commencé à comprendre les fondements conceptuels du Bout’Entrain ?

-       Il s’agit bien d’un concept, mais je ne me souviens plus lequel… ! ???

 

 

 

 

Après un séjour en plein cœur de Boutonnet, comment décryptez-vous le mythe du colis, thème récurrent des grandes festivités du Bout’Entrain ?

-       Il a fallu tout d’abord me faire préciser le terme « colis » par une autochtone, et je peux vous dire maintenant qu’en y réfléchissant bien je pense en avoir vu mais j’étais ivre !!! désolé !

 

Franck, merci pour cet interview et bravo pour votre courage, un voyage de mille dangers, peuplé de créatures fabuleuses que nous sommes impatients de voir dans votre film "15 piges".

 

Ce film sera projeté le vendredi 7 janvier au local de la Ruche 11 rue des abeilles.

 

La soirée débutera à 19 h 30 par les voeux 2011 de notre Grand Vénéré Président  avec un développement sur "Mythe et réalité sur les travaux du faubourg Boutonnet". Un repas tiré du sac  poursuivra le traditionnel apéro des voeux et encore des voeux. Après cet entracte, nous assisterons à la première projection publique de "15 Piges".

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Assoc Bout'Entrain - dans Animation