Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 12:11

 

« 18 juin : l’appel des fanfares »

Pourquoi ce thème pour ce seizième Festival des Fanfares ? C’est la question que ce pose le brillant professeur Hyppolyte Boutonnet. Après une recherche très poussée, « 18 juin : l’appel des fanfares, viendrait de  l'appel du 18 Juin qui est le premier discours prononcé par le général de Gaulle à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940, dans lequel il appelle à ne pas cesser le combat contre l'Allemagne nazie et dans lequel il prédit la mondialisation de la guerre. Pour approfondir ces recherches, notre émérite Hyppolyte décide d’interroger les différents protagonistes des buvettes du festival afin de comprendre l’origine du  nom de ces quatre buvettes.

 

« L’appel du large » Pour les bistrotières et bistrotiers des Archives, Il s’agit bien d’un appeldulargepoème du grand Charles : Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme, Le cœur gros de rancune et de désirs amers, Et nous allons, suivant le rythme de la lame, Berçant notre infini sur le fini des mers.

Notre professeur pense qu’il s’agit d’une erreur sur le personnage du grand Charles. Ce poème ne serait de Charles de Gaulle mais de Charles Baudelaire. Les deux étant nés à Lille, la confusion viendrait de là et peut se comprendre après quelques verres de Sauvignon ou de Chardonnay. En effet, en regardant bien l’affiche on croirait apercevoir le visage de Charles Baudelaire à la place du célèbre tire-bouchon de Gaulle. A ta santé Charles, vous avez sauvé le Chardonnay….

 

«Plus Pelle La Vie ».En discutant avec les tavernières et taverniers de la rue Ferdinand appelPPLVFabre, Hyppolyte s’entend dire que l’inspiration du nom viendra de l’épisode du 18 juin 2011 du célèbre feuilleton Plus Pelle La Vie.

 C’est en effet dans ce mémorable épisode que nous devrions voir Nathan se battre contre la pâte à tartiner, Sybille être foudroyée une seconde fois et de son côté Barbara essayer de le prendre sur elle, tandis qu’Eve lancera son appel « qu’elle va au plus mal ». Ce sera effectivement un moment culte pour tous les fans de la série et l’appel du 18 juin d’Eve  sera le moment  trop mistralien de cet épisode comme sur l’affiche du festival

 

« Appelle le 18 » Direction Condorcet pour Hyppolyte qui  va rencontrer la brigade de appel18pompiers de cette buvette. Alors oh  surprise ! Plusieurs versions sur l’inspiration du nom circulent chez les sapeurs.

Le 18 juin 1940, Charles de Gaulle s’adressant à sa femme Yvonne lui dit « La France est en feu » Tante Yvonne lui répond «  fais le 18 et appelle les pompiers » Peu d’historiens s’accordent sur la véracité de cette citation. D’autres sapeurs ou chercheurs pensent au 18 juin 1429 et à la bataille de Patay avec Jeanne d’Arc. Cette même Jeanne d’Arc fût condamnée au bucher et brulée vive malgré l’intervention des pompiers. Après quelques jaunes (juste pour enrichir la discussion) Hyppolyte admet la véracité de cette interprétation. Et à la tienne Jeanne….

 

« La Pelle de Cadiz » Hyppo continuant ces recherches part pour Chamayou, Chamaya.. Nos Andalouses et Andalous  expliquent à notre professeur que c’est l’évocation de la appeldecadizpelle que prirent les français face à Cadiz contre la flotte anglaise à Trafalgar. Une bataille d’explication s’en suit avec Hyppo à grand coup de canon de vin blanc sur la date. Mais non, le 18 juin c’est Waterloo. On s’en fout, on  a perdu les deux batailles… Historien à la noix, regarde l’affiche ce n’est pas le Charles de Gaulle, mais le Victory de Nelson…Confondre un vaisseau de ligne avec un porte avion… Allez reprend du Xeres, un peu de pata negra. Notre Hyppolite est rapidement convaincu par nos buvetiers et repris en cœur « la Pelle de Cadiz à les yeux de velours ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Assoc Bout'Entrain - dans Festival des fanfares